Biographie Officielle

RSS
Recomendar

Mai 7 2008, 20h02

Héros culte de la pop, Étienne Daho est issu de la vague du rock rennais, du tout début des années 1980. En une dizaine d'albums studio, tous au minimum certifiés or ou platine et de multiples collaborations éclectiques, ce passionné de musique a imposé un style unique, tant vocal que musical, immédiatement identifiable et très influent. Ses descendants, de la French Touch à la Nouvelle chanson française, lui doivent beaucoup. Son parcours exemplaire jonché à la fois de gros succès populaires et de tentatives artistiques audacieuses et réussies font de lui un exemple, une école à lui tout seul.

Étienne Daho a vécu jusqu'a l'âge de 8 ans à Oran en Algérie, son environnement est partagé entre l'insouciance de la vie au bord de mer et la guerre d'Algérie. Abandonné par son père, il passe de longs mois sous les tirs d'artilleries avant de regagner la France en septembre 1964. Il passe son enfance avec sa mère à Rennes dans les années 1960. La musique devient véritablement sa passion grâce à l'achat de deux disques : the velvet underground and nico et le premier album de Pink Floyd (The Piper at the Gates of Dawn), qui lui permettra de découvrir Syd Barrett. Il s'intéresse alors fortement à la musique et notamment au rock, son univers musical va de Serge Gainsbourg au Velvet Underground, des Beach Boys à Syd Barrett. Il fait des études d'anglais et passe beaucoup de temps à Londres et Manchester où il séjourne à chaque vacances scolaires pour y travailler et assouvir sa passion pour la musique. Il y découvre la scène punk en 1976 et commence à écrire des chansons...



Alors qu'il est étudiant, Étienne Daho fait partie de l'entourage de Hervé Bordier (le futur créateur des Transmusicales de Rennes), qui à l'époque organise des concerts ou des expositions. Il en profite pour créer une association afin d'organiser un concert des Stinky Toys pour son anniversaire. Le concert lui permettra de les rencontrer et une solide amitié va se nouer entre eux. Encouragé par ses amis des groupes Marquis de Sade et Stinky Toys, il fait ses débuts sur scène aux Transmusicales de Rennes avec le groupe Entre les deux fils dénudés de la dynamo. Il enregistre une maquette de 5 titres avec l'aide de Franck Darcel et des musiciens du groupe Marquis de Sade et démarche les maisons de disques. Il est alors repéré par la maison de disques Virgin et devient la première signature française du label.
L'enregistrement de son premier album, Mythomane (1981), a lieu à Paris avec les musiciens de Marquis de Sade et Jacno à la production. L'album obtient de bonnes critiques (une page dans Le Monde, un article dans Rock & Folk qui lance à cette occasion une nouvelle rubrique : Frenchy But Chic) mais l'album ne marche pas et seulement mille exemplaire seront vendu (il sera quand même disque d'or quinze ans plus tard). Étienne Daho commence à travailler sur des nouveaux morceaux, et sort un nouveau single 'Le grand sommeil', celui-ci se vend relativement bien, il obtient donc la possibilité de sortir un nouvel album.
Pour ce deuxième album c'est Franck Darcel qui est à la production. L'album La Notte la Notte sort en mars 1984, le disque compte une participation de Lio, une reprise de Françoise Hardy (si je m'en vais avant toi) et surtout une pochette signé Pierre et Gilles. Deux singles seront extraits Sortir Ce Soir et surtout Week-End A Rome qui sera son premier gros succès. L'album marche bien et devient disque d'or en 1985 (il sera album de platine en 1995). Il fait un premier Olympia sold-out le 18 avril 1985, Les Enfants du rock lui consacrent un portrait où il chante en duo avec Françoise Hardy, avec laquelle il se lie d'amitié. On lui décerne le Bus d'Acier, qui récompense l'artiste rock de l'année 1985.
Fort de se succès Étienne Daho réunit son équipe pour enregistrer des nouveaux titres qui déboucheront sur le single et EP Tombés Pour La France en 1985, le clip est réalisé par Jean-Pierre Jeunet. Pour son troisième album, Pop Satori (1986), il décide de l'enregistrer à Londres avec le groupe Torch Song (dont le leader est William Orbit, qui produira plus tard entre autre Madonna). Il emmène aussi avec lui Arnold Turboust, et des musiciens issus de la tournée précédente. Malheureusement l'enregistrement se passe mal, William Orbit ne passant que rarement au studio, et envoyant pour le remplacer son manager, le seul membre du groupe qui participera à l'enregistrement sera Rico Conning. De plus le groupe réclame de l'argent pour la production et menace de partir avec les bandes si ils ne sont pas payés, Étienne et Arnold Turboust décidèrent de rentrer à Paris pour finir le disque. Le disque sort en 1986, les critiques sont élogieuse, les ventes suivent, l'album sera sacré disque de platine assez rapidement, et le consacre comme l’acteur principal de la scène pop française. Ses chansons deviennent très vite des succès et la « dahomania » gagne la France. La presse l'encense et parle de « génération Daho ». Étienne Daho enchaine les projets : participation aux films de Olivier Assayas et Virginie Thevenet (voir filmographie), production d'artistes pour son label...


Le Succes
Il confirme son succès avec l'album Pour nos vies martiennes (1988), album de platine, dont la pochette est signée Guy Peellaert. L'album est le premier à sortir simultanément dans huit pays. Il est produit à Londres et s'inspire du son du groupe anglais The Jesus and Mary Chain. Les singles Bleu comme toi et Des heures hindoues installent définitivement sa marque. La tournée triomphale (le Tour Martien) qui fait escale au Marquee de Londres, est immortalisée dans l'album Live ED et le film Tant pis pour l'Idaho où il chante en duo avec Chris Isaak. Arthur Baker et Working Week l'invitent dans leurs albums. Il produit les disques de Daniel Darc, Bill Pritchard et Lio.
L'album suivant sera enregistré à New York. Carlos Alomar (guitariste de David Bowie) devait normalement y participer mais au bout de quelque jours, Étienne Daho s'en sépare et c'est finalement avec Edith Fambuena (des Valentins) qu'il produira l'album. L'album, illustré par Nick Knight. , Paris Ailleurs (1991), sort en décembre 1991. Pas moins de cinq singles seront extraits (Saudade, Des attractions désastre, Comme un igloo, Un homme à la mer et Les voyages immobiles, clip réalisé par Michel Gondry), les ventes atteignent les 600 000 exemplaires et le succès de l'album le conduit à tourner dans 14 pays. Un disque sera enregistrer lors de son passage à l'Olympia les 13 et 14 décembre, Daholympia.
En 1993, il est numéro un des ventes de 45 tours français avec une reprise d'Edith Piaf Mon manège à moi, enregistrée originellement pour la compilation Piaf-Frehel, ma grand-mère est une rockeuse. En 1995, il produit "Genre humain" le nouvel album de Brigitte Fontaine qu'il fait signer chez Virgin, produit Jacno, chante avec Jacques Dutronc Tous les goûts sont dans ma nature, et monte le projet « Urgence » dont les fonds sont destinés à la recherche contre le sida. Cette implication lui vaut une rumeur malveillante de maladie puis de mort du sida le 17 juin 1995. Il s'installe à Londres pour composer son nouvel album.


La "résurrection"
En 1995, il enregistre Reserection (titre ironique par rapport a cette rumeur), une parenthèse avec le groupe anglais Saint Etienne, brève incursion trip-hop des plus avant-gardistes. Brigitte Fontaine co-écrit avec lui le texte de "Jungle pulse", tandis qu'Étienne adapte deux titres de Saint Étienne, Filthy et Paper : ces derniers font un hit en Angleterre avec He's on the phone (n° 2 des ventes), le remix de leur adaptation de Week-end à Rome, initialement appelé Accident. Ce single sera "single of the week" dans leMelody maker.
Il écrit ensuite l'album Eden enregistré à Londres, s'inspirant de la French Touch alors balbutiante avec des artistes français tels que (Daft Punk, Motorbass,...) qui impressionneront le monde entier. Pour Daho qui travaille avec Zdar depuis huit ans, c'est l'occasion de créer le successeur de Pop Satori. On y retrouve entre autres Elli Medeiros, The Comateens, The Swingle Singers et surtout Astrud Gilberto pour un duo très réussi, Les Bords De Seine. Déroutant à sa sortie, cet album mixé par Mark Stent est considéré aujourd'hui comme un de ses meilleurs enregistrements, il alterne titres « classiques » (Soudain, Me Manquer) et électroniques (L'Enfer Enfin). Le "Kaleidoscope tour" s'arrête a L'I.C.A de Londres ou le concert est enregistré, mais toujours inédit. Le single Le premier jour, extrait de sa première compilation Best of singles (1998), devient un succès et sera vendu à 600 000 exemplaires. Il écrit L'autre moi pour Jane Birkin et chante en duo avec Vanessa Paradis Dis-lui toi que je t'aime à la soirée des Enfoirés.
Il se fait attendre avant de sortir Corps Et Armes (2000) réalisé avec Les Valentins, n° 1 des ventes à sa sortie, dans lequel il revient par ce qu'il sait faire le mieux : des textes et des musiques d'une très grande poésie. L’Ouverture de l'album est franchement wagnérienne par sa puissance esthétique et Daho montre qu'il brûle encore dans Le Brasier et dans le très réussi La Baie. Sa tournée « Le tour de l'été sans fin » s'arrête une semaine à l'Olympia où il partage la scène avec Vanessa Daou et au Rex club de Paris en version acoustique.
En 2001, il ramène Dani sur le devant de la scène en produisant et en chantant en duo Comme un boomerang écrit par Serge Gainsbourg. Ce single sera certifié or. La même année Étienne Daho est décoré et devient chevalier de l'Ordre du Mérite.
En 2003, Daho revient avec Réévolution(disque d'or), un album rock, sombre et énigmatique, enregistré avec son groupe de scène et qui renoue (comme son nom l'indique) avec ses débuts rennais. On y remarque le single If, en duo avec Charlotte Gainsbourg, qu'il avait déjà enregistré en solo pour l'album de Ginger Ale, mais aussi Marianne Faithfull pour la chanson Les Liens d'Eros, et surtout le single Retour à toi, un hommage aux productions de Phil Spector que Daho affectionne. Le « Révolution tour » enregistré et filmé est certifié album d'or et Dvd de platine. En 2006, Vingt ans après, Capitol ressort Pop Satori, considéré aujourd'hui comme "L'album fondateur de la pop française". À cette occasion, Daho rejoue l'intégrale de cet album a l'Olympia le 13 novembre, dans le cadre du festival des Inrockuptibles, dans le même programme que TV on the Radio et remporte un nouveau triomphe.
Étienne Daho vient de réaliser le nouvel album d'Elli Medeiros, prépare actuellement un nouvel album pour 2007 et vient d'être nommé officier des Arts et Lettres.
Envios aceitos
Born 1982, Tombés pour Daho

Comentários

Deixe um comentário. Faça login na Last.fm ou cadastre-se agora (é gratuito).