LIVE REPORT : MUSIC BANK le 8 février 2012 à Bercy (Paris)

RSS
Recomendar

Mar 1 2012, 14h52

Mer. 8 fév. – Music Bank K-Pop Festival à Paris

MUSIC BANK - LIVE WORLD TOUR - Bercy (Paris)

Le festival MUSIC BANK illumine Bercy !


Cela fait plusieurs jours maintenant que Paris subit une vague de froid intenable si bien que l'on ferait n'importe quoi pour éviter d'avoir à mettre le nez dehors. Mais ce 8 février, ce ne sont pas les températures glaciales qui arrêteront les fans qui patientent dès le petit matin, ou depuis la veille devant les portes de Bercy. Car aujourd'hui est prévu l'un des grands évènements K-Pop de cette année 2012. Et pas n'importe lequel ! Après l'inoubliable SMTOWN en juin dernier, c'est au tour du MUSIC BANK, célèbre émission télé de variétés, de venir faire son show à Paris dans le cadre d'un festival exceptionnel réunissant huit groupes de talent : Girls' Generation, 2PM, BEAST, 4minute, SHINee, T-ARA, U-KISS et SISTAR.

En jouant à Bercy, ces boysbands et girlsbands venus du pays du matin calme se hissent au même rang que les plus grands artistes que cette mythique salle a déjà accueilli. Mais malheureusement pour nos coréens, son choix reste une erreur. En effet, le pari de caser initialement deux concerts en semaine à des prix, avouons-le, assez élevés dans cette arène était très risqué étant donné qu'il s'agit seulement du deuxième concert K-Pop en France. On sait tous qu'une bonne partie des fans sont mineurs, vont encore à l'école et vivent sous la responsabilité de leurs parents. C'est prouvé quand on constate que 1/3 des gradins demeurent vides à l'approche des 20 heures. On regrette notre cher Zénith...

Les fans patientent pendant que les deux écrans géants situés de part et d'autre de la scène principale diffusent les clips des artistes qui animeront Bercy dans quelques instants. Comme tout concert de K-Pop qui se respecte, un prolongement de la scène principale vient séparer la fosse en deux. En forme de T, celui-ci est cependant un peu court et étroit. Le coup d'envoi est donné par un messager et une vidéo introductive présentant les groupes à l'affiche : U-KISS, SISTAR, 4minute, SHINee, 2PM, T-ARA, BEAST et Girl's Generation. Les fans, agitant leurs lightsticks et hurlant déjà à pleine puissance, sont désormais prêts à les accueillir.


Une mise en scène qui perd peu à peu son charme

Le rideau tombe et c'est la surprise générale. Sur la scène principale se dressent tous les artistes qui chantent ensemble Aux Champs Elysées de Joe Dassin. L'interprétation offre un côté mignon avec leur accent coréen. La magie opère pour cette ouverture, la scène scintillant avec un décor représentant la célèbre avenue. Une entrée surprenante devant laquelle les fans sont charmés et reconnaissants des efforts apportés par les huit groupes pour interpréter dignement cette première chanson.

Une magie qui malheureusement s'estompera peu à peu. Après avoir ouvert le bal, une des anciennes présentatrices de KBS entre en scène, accompagnée de Sooyoung de Girls' Generation et de l'acteur Lee Jang Woo, aux côtés de qui elle annoncera au fur et à mesure le programme de la soirée. C'est un soulagement que celle-ci maîtrise un minimum le français, puisqu'aucun traducteur ne semble présent pour répéter en français ce qu'énonceront ensuite Sooyoung et Lee Jang Woo. Pour débuter, les premiers groupes à venir chanter seront U-KISS et SISTAR.

Ainsi se déroule donc le festival. Chaque groupe passe les uns après les autres pour un medley de leurs meilleures titres (le plus souvent en playback), suivi de un ou deux autres en intégralité. Un agencement typique de tout festival mais qui retire suspense et stupéfaction. En effet, on retrouve trop l'aspect "émission télé" bien que le MUSIC BANK en soit une. Il est dommage que le côté live ne ressorte pas plus. L'enchaînement de medley ne permet pas d'accorder plus de temps à d'éventuelles surprises durant les chansons. D'autant plus qu'au milieu du spectacle, un entracte de 20 minutes est imposé afin qu'artistes et fans récupèrent un peu de la première partie. Une pause qui ne fait que raccourcir le show déjà jugé trop court pour huit groupes.

Même si ce côté semble en décevoir certains, les artistes laissent en revanche une toute autre impression. Ces quelques défauts sont très vite oubliés, chacun livrant une performance étonnante, faisant le bonheur de leurs fans qui hurlent ou font les fanchants. De plus, les prestations sont livrées sur une scène principale sobrement décorée avec des jeux de lumière de qualité, donnant vie aux morceaux. Enfin, quand ce ne sont pas des extraits de clips, des animations sont diffusées sur l'écran géant central, s'accordant à l'univers de chaque groupe.

Parmi les petites surprises (il y en a tout de même quelques unes), nous avons droit à une Dance Battle entre Sohyun, Bora, Hyomin et Hyoyeon, partagée entre maîtrise et volupté. Hyoyeon se trouve être la plus appréciée et acclamée quand elle enchaîne les pas sur T.H.E de will.i.am. Un duo romantique entre Soohyun et Hyorin avec Love Always Finds a Reason vient également charmer le public. Junsu, JS, Taemin et Kevin se rassemblent aussi le temps de chanter ensemble avec émotions More than words du groupe Extreme.


Des artistes qui prouvent toute l'étendue de leurs talents

Même s'il y a certaines choses à revoir du côté de la mise en scène, les artistes qui se présentent se montrent capables à eux seuls d'enflammer Bercy.

Le premier groupe à passer est U-KISS et on peut dire que c'est un bon choix. Immédiatement, le groupe transmet son énergie et sa bonne humeur et fait danser la salle grâce à ses titres phares tels que Bingeul Bingeul. Bien que les chansons soient raccourcies, on a le temps de constater les talents des sept garçons en chant avec 0330, mais aussi en danse avec Tick Tack avant de poursuivre avec une splendide interprétation de NEVERLAND. Entre les passages où la chorégraphie s'avère assez technique et carrée, le rap de A.J et Dongho et les solos de Soohyun et Kevin qui poussent excessivement sur leurs voix, la foule est transportée dans un autre monde. Heureux de pouvoir enfin rencontrer leurs Kiss Me européennes, chaque membre n'hésite pas à se présenter en français avant de terminer avec Man Man Ha Ni sur le prolongement de la scène où ils incitent les fans à pousser en choeur les "HEY!".

SISTAR arrive dans la foulée. Il s'agit visiblement d'un des groupes les moins attendues et pourtant c'est sans grande difficulté que les quatre jeunes filles, dans leur tenue glamour et sexy à paillettes, séduisent le public avec un medley electro-dance composé de Push Push, How dare you et SO COOL. Le show se partage entre le titre R&B MA BOY accompagné d'une chorégraphie sensuelle et maîtrisée et How dare you, plus dance et plus dynamique, avant de conclure avec SO COOL, introduite par un dance break.

Les filles restent à l'honneur avec cette fois 4minute qui apporte également une ambiance dance et electro avec les pistes Hot Issue, MUZIK et MIRROR MIRROR. Mais c'est avec Heart to Heart que la tension monte d'un cran lors de leur passage. Comme les deux précédents groupes, les demoiselles terminent leur performance sur le prolongement de la scène principale où elles en profitent pour saluer et entrer en contact avec leurs fans.

SHINee, l'un des boysbands les plus populaires, entre en scène sous le son de Replay, Love Like Oxygen et Hello. C'est cependant avec tristesse que l'on constate l'absence d'Onew, leader et une des voix les plus importantes du groupe, pour cause de blessure. Pas besoin d'avoir des yeux pour ressentir ce manque. Par conséquent, on sent les autres membres un peu désabusés qui se retrouvent obligés de se partager les couplets du leader et de revoir certains pas et emplacements des chorégraphies. Les Shawols, nombreuses ce soir, se montrent compréhensives et soutiennent de tout coeur leur groupe préféré. Néanmoins, la prestation est assurée avec Ring Ding Dong et surtout LUCIFER qui dégage toujours autant d'énergie en live. Par sa mélodie, son style varié, sa force, la simple interprétation de cette chanson fait immédiatement chanter et danser Bercy tout entier. Même à quatre, SHINee parvient à marquer les esprits.

La Cover Dance Contest signe le coup d'envoi de la seconde partie du festival. Les douze gagnantes passent par groupe de quatre pour danser sur des titres de KARA, miss A et Secret. Les filles se montrent aussi talentueuses que les artistes et reproduisent les chorégraphies sans la moindre erreur. Pour terminer en beauté, elles sont rejoint par T-ARA pour danser ensemble sur Roly-Poly devant un public qui se montre encourageant.

L'un des meilleurs moments de la soirée reste sans doute le passage de 2PM qui enflamme Bercy dès son entrée en scène. Le groupe figure parmi les plus attendus et il va sans dire que les Hottest ayant fait le déplacement commencent à montrer de plus en plus leur impatience à l'approche de leur apparition. Un passage finalement très réussi au point que les personnes ne connaissant pas le boysband ont été aussitôt envoûtées ! 2PM dévoile ses multiples talents sur 10 out of 10, entre saltos, solos rappés et chorégraphies contrôlées. Les garçons n'hésitent pas à faire hurler de plus belle le public en effectuant un peu de fan-service. Ils s'offrent un tête à tête avec les fans en parlant en français et en leur demandant de brandir en même temps leurs appareils photo. "5, 4, 3, 2, 1... TAKE A PICTURE !" et en une fraction de seconde, Bercy se retrouve inondé de flash. Pour continuer à surprendre encore plus la foule, 2PM introduit l'incontournable HANDS UP par une beat box et en chantant les paroles en français. "Levez les mains !", c'est ce geste que tout le monde reproduit tout au long de la chanson. Le groupe montre toujours autant d'enthousiasme, la tension monte à nouveau et la salle se transforme en véritable discothèque. On regrette presque que la performance se termine si vite ! Celle-ci laisse un public heureux et conquis.

Les mignonnes T-ARA apparaissent dans des tenues tendances et excentriques sur la plate-forme sur-élevée de la scène principale pour entamer leur medley comprenant Lies, I go crazy because of you et Bo Peep Bo Peep, plongeant Bercy dans une ambiance disco. Comme SHINee, le groupe est aussi amputé d'un membre. Blessée au genou, Eunjung se retrouve dans l'impossibilité d'assurer le show auprès de la formation. La jeune fille se présente tout de même sur scène le temps de saluer les fans. T-ARA termine par son dernier titre en date, Lovey-Dovey, avec une danse dominée par le shuffle. Contrairement aux autres groupes, elles ne prennent pas le temps d'aller sur l'avant-scène.

Le dernier boysband à se présenter est BEAST, qui est aussi très attendu. Mais après la grande surprise 2PM, on sent les membres un peu plus réticents et timides à leur entrée en scène. Les fans sont malgré tout réceptifs et le groupe livre une magnifique interprétation de Fiction dans un décor bleuté rappelant le fin fond des océans. Le groupe part également à la rencontre de ses fans pendant BeautifulYoseob en profite pour récupérer le cadeau d'un(e) fan.

Girls' Generation est donc la dernière formation à passer. Toujours aussi séduisantes, elles charment avec facilité le public par un simple mix de Genie, Hoot et Gee avant d'enchaîner avec la célèbre MR.TAXI où beaucoup s'amusent à reproduire la mythique chorégraphie. Il est juste dommage que certains micros soient défectueux, ne permettant pas d'entendre certaines membres chanter. Pour finir en beauté, les demoiselles interprètent leur dernier tube, The Boys, qui ressort extrêmement bien en live. Les pas sont reproduits dans les moindres détails et les filles prouvent une fois de plus qu'elles possèdent de grandes capacités vocales. Pas de doute, là, tous les garçons sont séduits (et peut-être pas qu'eux) !

Après les remerciements de la part des présentateurs, les artistes reviennent tous sur scène saluer une ultime fois leurs fans avant de danser et chanter en choeur Bounce with me. Les groupes, surtout U-KISS et 2PM, montrent encore une fois à quel point ils sont heureux d'avoir pu être de la partie. La fête se prolonge pendant quelques minutes supplémentaires avant que ces trois heures de folie ne soient plus que de bons et inoubliables souvenirs.


En conclusion : si vous avez assisté au SMTOWN, peut-être que vous resterez sur votre faim. S'il s'agissait de votre premier concert K-Pop, vous ressortirez conquis. Donc, difficile d’établir un avis clair. Cela dit, il n'y a aucun reproche à faire aux artistes. Les huit groupes invités à l'évènement ont illuminé Bercy et réchauffé le coeur des fans rongés par le froid. Là où on peut rester sceptique concerne l'enchaînement des performances et la mise en scène qui étaient à revoir à certains points. Il manquait le petit côté spectaculaire et magique. Nous n'aurions pas été contre un lâcher de cotillons par exemple. De plus, le concert était trop court, surtout quand celui-ci est coupé en pleins milieu pour une pause de 20 minutes. Quatre heures aurait été préférable pour profiter au mieux des prestations.
On peut cependant remercier l'équipe de KBS et toutes les personnes ayant travaillé dur pour avoir offert cette opportunité aux fans européens présents ce soir-là. Car, même si ce n'était pas parfait, cela reste un concert pour le moins exceptionnel dont on se souviendra longtemps puisqu'il s'agissait tout de même du premier et du plus gros concert asiatique en France.




A retrouver également sur † Parasite Scene † .
Envios aceitos

Comentários

Deixe um comentário. Faça login na Last.fm ou cadastre-se agora (é gratuito).