Blog

RSS
  • Chronique 2012 EP "Ces Sombres reflets d'hiver"

    Mai 29 2012, 20h02

    Chronique 2012:
    Un Automne de Plus fait parti de ces groupes situés en bordure de cette frénésie de connections, tweets et autres likes pour se faire connaître. Le duo préfère prendre le temps de la réflexion, de composition et de création d’un univers personnel, qu’il plaise ou non. C’est donc forts d’une expérience ensemble de deux ans que le guitariste chanteur fondateur et le batteur proposent leur deuxième EP « Ces Sombres Reflets d’Hiver », après une démo en 2011 et un EP en 2010. Les Rochelais produisent un post rock teinté de screamo, arrosé de samples de films, ce qui fait tout de suite penser à un Microfilm. Mais la force d’Un Automne de Plus est définitivement dans les ambiances, calmes et reposantes, à l’instar de la pochette. On se prend au jeu aisément et on embarque dans l’univers du duo entremêlé de calme et de tempête. Cette dite-tempête, le groupe a fait le choix de la provoquer honnêtement sans surproduction de son ce qui donne un contraste de puissance assez mitigé. Personnellement, ça ne m’a pas dérangé car je trouve que le mix (très) naturel de l’EP, voire sonnant volontairement de manière débutante, représente totalement le groupe, frais et sincère. Le chant, uniquement crié, me rappelle celui de Birds In Row ou encore Mörse, dans un registre punk hardcore avec des paroles en français. « Ces Sombres Reflets d’Hiver » est donc une vraie surprise comprenant du bon post rock, un univers simple et efficace, un parti pris sur le son et un réel état d’esprit de comment partager sa musique (tous les bénéfices de l’EP sont consacrés aux sessions studio). Du 4 en 1 quoi.
    Etienne for Broken Balls FanzineUn Automne de plusCes Sombres reflets d'hiver
  • Chronique "Des Jours sans lendemainé 2011 Un Automne de plus

    Set 27 2011, 19h35

    Il est sobre mais plutôt classe l'artwork de ce nouvel EP d'Un Automne De Plus et son CD toujours imitation vinyl. Au programme cinq titres, dont quatre sont issus de l'EP précédent. Ces derniers ont été ré-enregistrés au NextLab Record et on été mixés par Romain en personne. La deuxième nouveauté importante c'est l'oubli du MAO au profit d'une vraie batterie ! Attention le cheval de Troie va piéger vos émotions, si vous avez déjà un peu le blues du retour vers les jours plus courts et pluvieux attendez un peu pour découvrir cette galette intéressante. Sur les quatre premières pistes on (re)découvre les titres du premier EP, avec un meilleur son, forcément au niveau de la batterie mais pas seulement et on retrouve également (et c'est très important), les mêmes émotions. C'est vraiment ce qui caractérise UADP, cette ambiance lente, terne, triste et envoûtante à la fois, avec les samples, les spoken words et un chant très screamo. Ainsi on est content de retrouver le groupe car c'est tout de même une évolution considérable et le plaisir d'écoute n'en est que plus grand ! Le nouveau titre présent est intitulé "La Prophétie Des Malraux", qui est en fait un mix de l'EP. On y sent toujours cet arrière goût de L'homme Puma, influence assumée d'ailleurs par le groupe, notamment avec ce discours de Malraux. Malgré la reprise de l'intégralité des morceaux de son prédécesseur, "Des Jours Sans Lendemain" ne remplace pas pour autant "4 Paragraphes Pour Thème". UADP reste un groupe discret, sans prétention mais qui fait son bonhomme de chemin sans rature en étalant son ambiance à travers ses enregistrements bien sûr mais aussi de concerts. Et j'ai ouïe dire, par des amis ayant partagé la scène avec eux, que les prestations scéniques du groupes sont vraiment très bonnes et que c'est une vraie claque, avis aux amateurs !
    kevin French metal
    Un Automne de plusChronique French metal
  • Chronique Un Automne de plus par French Metal

    Jan 10 2011, 8h57

    Chronique EP"4 Paragraphes pour thème" :
    Il y a des groupes comme ceux là qu'on a envie de soutenir. Ces groupes qui nous touchent pour de multiples raisons, ces projets dans l'ombre qu'on aimerait bien voir un peu plus. Un Automne De Plus fait partie de ces petits bouts de musique qui méritent peut-être un peu plus. Dès la pochette l'esprit du "fait à la maison" est bien présent avec un visuel simple mais efficace reflétant bien l'ambiance du projet. Ajoutons à cela un CD imitation vinyle à l'effet plutôt sympathique. Quatre titres pour ce premier essai de UADP et l'EP commence avec "Un Thème Pour Paragraphe". Une vibration oppressante se met en place, des voix lointaines se font entendre puis une batterie (MAO ! Et oui c'est un projet de l'oublions pas !) se met en place sur un tempo basique rapidement saupoudré d'une gratte langoureuse et triste. D'étranges spoken words en guise de paroles donnent au morceaux son côté planant et mélancolique. Les notes effleurent les tympans pour emporter l'auditeur dans un mal être émotionnel jusqu'à la fin, brute, qui nous en sort. Ça continue avec "The Day After Tomorrow" qui nous berce et nous perd dans un tourbillon d'émotions. Ce que l'on ressent se rapproche de ce qu'il est possible de ressentir en écoutant "L'Homme Puma" et on note d'ailleurs plusieurs similitudes musicales comme l'utilisation de spoken words et une batterie atypique. "Paragraphe I: La Chute", probablement le morceau le plus abouti. Léger et profond à la fois il nous emporte loin, très loin. Une musique douloureuse à écouter pendant ces six longues minutes. Enfin, voici le titre le plus « screamo » de cet EP, à savoir "Paragraphe II: On A Tué L'Envie". Plus rapide, plus cru, un son d'avantage pensé pour la scène.Je vous l'accorde, cette musique est loin d'être enjouée mais les compositions vous font vite oublier le son basique et la batterie MAO. Elle vous envahie et installe en vous une sensation de mal être, de tristesse. Des émotions fortes, différentes de ce qu'on à l'habitude d'entendre. Un Automne De Plus vous vole vos tripes, les pose par terre, devant vous, et les piétine avec la rage d'un être déchiré sans qu'à aucun moment une réelle violence ne soit présente. Kevin French métal Un Automne de plus